Redimensionné bandeau

De gauche à droite: Robert MARK conducteur d'engins 57 ans, Véronique CAILLARD agent de fabrication 35 ans, Olivier CELLIER artiste 48 ans,  Marie Irène RENAUT professeur de français retraitée 64 ans,  Anne Marie SINGER exploitante agricole 72 ans,  Philippe EHLINGER charpentier 45 ans,  Fabienne BEHRA approvisionneuse 42 ans,  Bernard KNOPF ex-gérant 35 ans,  Didier FISCHER jonctionneur 43 ans.

Le programme:

Respect des habitants :

  • Préserver le cadre de vie exceptionnel de notre village :

préserver et améliorer nos paysages quelquefois envahis par les friches ; lutter contre toutes les nuisances : bruit, circulation intempestive ; règlement de tous les conflits à l’amiable et en commission communale ; proposition pour ceux qui le souhaitent de rencontres de quartiers sans gêner ceux qui veulent être seuls ; participer à aplanir les difficultés de tous les habitants.

  • Veiller à assurer à chacun sa juste place selon son âge et ses besoins :

les enfants : la garde des petits, l’école, la cantine, le transport scolaire, l’aide aux devoirs, un local de loisirs pour les ados, les occupations extrascolaires ; les actifs : leurs difficultés, leur transport, leurs loisirs ;  les plus anciens à mettre absolument au contact des actifs pour transmettre leurs savoirs : jardinage, tricot, couture, histoires de la guerre, leur vécu, leurs expériences ; les associations pour développer les liens sociaux, acquérir des connaissances et des savoir-faire.

    Écouter et faire que les informations essentielles parviennent à tous :

permanences toutes les semaines à la Mairie ; en toute circonstance et avant tout, consulter les intéressés et coopérer avec eux avant de prendre des décisions qui les engagent, médiation communale en cas de problème ; répercussion des informations. 

   . Coopérer  avec les territoires voisins :

coopération effective avec nos voisins géographiques immédiats : Masevaux, Bitschwiller, Thann, Leimbach, Rammersmatt, Bourbach le Bas, la Comcom du Pays de Thann, la Comcom  de la vallée de la Doller et du Soultzbach.

Solutions apaisées mais fermes aux problèmes des habitants :

  • En toutes circonstances, commencer par faire appliquer la loi : 2/3 des différends de notre village trouveraient leur solution si la loi était appliquée par tous, pour tous, strictement, immédiatement et correctement :

problèmes de voisinage, bruits intempestifs, bornage, éclairage public, réservoir communal pour l’eau sur un terrain privé depuis plus de 30 ans, droits de passage, permis de construire, protection des captages communaux, pollution du Bourbach par les eaux usées, pollution de l’environnement, etc.

  • Trouver des solutions harmonieuses aux problèmes d’urbanisme :

Le Plan Local d’Urbanisme doit satisfaire les aspirations des habitants et des futurs habitants, des propriétaires et des futurs propriétaires de notre village. Il ne faut leur imposer des contraintes que si elles sont absolument nécessaires et correspondent à nos espaces.

  • Veiller à obtenir une politique cohérente pour la suffisance en eau :

mettre fin aux projets irréalistes et ruineux de pomper l’eau depuis la plaine ou depuis Rammersmatt : prendre l’eau, là où elle est : à Bourbach le Haut. C’est le village qui vendra son eau au distributeur d’eau.

  • Mettre en place des moyens simples pour améliorer l’assainissement :

Les travaux de 2000 et 2001 ont fait du Bourbach, un égout. Exiger la remédiation à ce problème de salubrité publique par des moyens, même écologiques, à identifier et à mettre en place rapidement. Une fois les défauts du réseau corrigés, Nous réfléchirons à son extension aux parties non connectée du village.

Innovations :

  • Avant d’innover, avoir une gestion prudente et rigoureuse des finances communales, préserver l’état matériel et paysager de la commune :

Les finances communales sont et seront par principe gérées de façon prudente et rigoureuse.

Les abords de notre commune ne sont plus très bien entretenus, sauf pour quelques tronçons ; certains particuliers entretiennent les espaces publics à leurs frais ; faire des « journées citoyennes » ou des équipes par quartiers, avec des bénévoles. Tous les bénévoles du village seront couverts par une assurance communale.

 Soutenir les associations du village qui sont très dynamiques et aussi innover  :

comme par exemple avec :

-                     la création d’un parcours vita,

-                     la constitution d’un observatoire de petits oiseaux de la forêt ouvert au public, à partir d’un sentier partant du col du Schirm, dans la réserve Natura 2000 oiseaux.

-                     Pour faire que la commune et toutes les associations du village aient un budget qui les rende si possible autonome, faire 3 manifestations annuelles, conviviales et familiales de cerfs-volants au KOHLBERG : le lundi de Pâques, le lundi de Pentecôte, le 15 août, avec vente de cerfs-volants, atelier de fabrication si intérêt, concerts en plein air, stands tenus par toutes les associations, au profit de la commune et des associations.

-                     Organisation d'une sortie en bus pour le 3e âge.

-                      Promouvoir les échanges de services.

 Développer le rayonnement de la commune au niveau national par une proposition de tourisme résidentiel pour rentabiliser les gîtes :

le tourisme sur annonce n’attire plus, il faut proposer un nouveau style de découverte de nos paysages et de nos manifestations, pour rentabiliser toutes les 200 places disponibles dans notre village. Nous avons un patrimoine valorisable qu'il faut absolument exploiter.

  • Développer le rayonnement de la commune au niveau international :

avec la Fondation internationale pour la Toxicochimie et l’Écotoxicochimie dans la Ferme de Niederwyhl, comportant des résidences pour les Scientifiques, la création de 3 jardins ouverts au public et l’instauration de cours de langues étrangères pour tous et bien sûr des cours d’Alsacien ; l’apprentissage de l’alsacien et de l’allemand sera proposé avec des villageois comme « Maîtres » pour commencer (s’ils  acceptent).