La famille Schuffenecker et leurs descendants ont animé pendant plus d'un siècle le centre du village. Ferdinand Schuffenecker (1840-1894) est boulanger, anciennement " cabaretiste " au n° 60 (Hinterdorf über Brücke rechts, actuelle maison Ehlinger).

La propriété avec ses dépendances regroupe le café-restaurant, la boulangerie, l'épicerie et l'exploitation agricole. 

Framboiseraie 6A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle la "Wirtschaft-Bäckerei zur Jagd" est tenue par la veuve Ferdinand Schuffenecker, Véronique Kuder (1846-1906).

Framboiseraie 9Wirtschaft-Bäckerei zur Jagd Wwe Ferdinand Schuffenecker (Lithographie datée du 15 octobre 1900).

Framboiseraie 8Le fils de Ferdinand Schuffenecker (1877-1932) qui porte le même prénom que son père, également boulanger, continue l'affaire avec son épouse Eugénie Briswalter (Carte postale datée du 17 juin 1915).

Framboiseraie 7Carte postale datée du 19 septembre 1923

Framboiseraie 5Carte postale datée du 1er septembre 1932

Au décès de Ferdinand Schuffenecker en 1932, la boulangerie est donnée en gérance. En 1932, René Drexler exerce dans le village qu'il quitte plus tard pour s'établir à Masevaux. 

Framboiseraie 4Carte postale datée du 2 septembre 1937

La fille de Ferdinand Schuffenecker, Marie Rose (1907-1989) mariée avec Eugène Fischer (1908-1974) tiennent le café-restaurant.

Framboiseraie 3Carte postale datée du 29 juin 1942

La "Wirtschaft zur Jagd" est devenu tout naturellement " Café-Restaurant Au Chasseur " et affiche: Hôtel-Restaurant Ferdinand Schuffenecker, sucr. Eugène Fischer, Bourbach-le-Haut et ... cabine, le numéro 1 à Bourbach!

Au Chasseur

Framboiseraie 2Les 2 cartes postales, fin années 1950 début 1960.

En 1956, le dernier boulanger en gérance, Philibert Kuder part de Bourbach pour Mulhouse. La même année la fille de Marie-Rose Fischer, Alice se marie avec Jean Brun, boulanger. Le couple reprend la boulangerie et l'épicerie jusqu'en 1962 où le commerce ferme définitivement. Les époux Brun s'installent à Cernay dans leur propre boulangerie-pâtisserie-salon de thé.

Framboiseraie 1Le café-restaurant reste ouvert reste ouvert jusqu'en 1963 et la même année le bâtiment comprenant café-restaurant, épicerie, dépendances et terrain est vendu à la SET, Société d'Equipement Touristique de Bourbach-le-Haut dont le principal actionnaire est la famille Buttiaux.

La maison conserve son aspect extérieur mais l'intérieur est complètement remanié sous le trait de crayon de l'architecte Quinet qui s'illustra dans l'aménagement du paquebot France.

En 1964, très exactement le jour du baptême des nouvelles cloches de l'église, le 5 juillet 1964, le restaurant est ouvert sous la nouvelle enseigne "La Framboiseraie".

"Framboiseraie", par référence à ce qui devait contribuer à l'essor économique du village: la plantation et la cueillette de framboises. Les plantations n'ont jamais eut de suite, mais la Framboiseraie est restée.

L'ouverture est faite par le chef Robert Jaeger, d'autres locataires suivront dont le chef Freddy Hochter.

En 1977 la S.E.T. vend le restaurant aux époux Del Rosso, en 1985 suivent Gérard et Joséphine Kuntz, puis en 1989 Michel Brobecker.

1e - Restaurant

Ce 8 mars 2015, le restaurant sous l'enseigne " La Framboiseraie", pendant un demi-siècle, ouvre après quelques mois de travaux avec une nouvelle enseigne: la Winstub LA BOUGIE.

Bougie 002b

Bougie 001b

Bougie 003b